Bus des femmes
58 rue des Amandiers
75020 Paris
T. 01 43 14 98 98

lundi, mercredi 09:30 18:00

jeudi, vendredi 09:30 18:00

mardi 09:30 13:00

samedi, dimanche fermé

Projet GIFT

 

Projet GIFT (Promouvoir un accompagnement Global et Innovant pour la protection des Filles nigérianes victimes de Traite des êtres humains aux fins d’exploitation sexuelle à Paris)

En 2014, nous avons observé une forte augmentation du nombre de jeunes filles mineures de nationalité Nigériane, dans les lieux de prostitutions de voie publique parisiens. Cette aggravation du phénomène de la traite Nigériane s’inscrivait alors dans le cadre difficile de la crise migratoire internationale. Le même phénomène tendait à s’observer dans les autres villes d’Europe. En France, ces jeunes filles sont amenées par leurs trafiquants à déposer des demandes d’asile avec de faux documents, où leur âge est notamment modifié. Ce procédé concourt à une invisibilité des jeunes filles mineures nigérianes victimes de traite.

Entre 2015 et 2018, le projet GIFT a eu pour objet de favoriser la mise à l’abri de ces jeunes filles auprès de l’Aide sociale à l’Enfance de Paris. L’association a mis à disposition des professionnels de la protection de l’enfance : des médiatrices culturelles, une psychologue et la représentation d’un administrateur ad hoc. 84 jeunes filles ont ainsi été mises à l’abri et co-suivies avec les services de la protection de l’enfance.

La 1ere phase du projet GIFT (2015-2016) était dédiée à la promotion de la détection et de la protection des mineures nigérianes victimes de traite des êtres humains en Ile de France.

Un retour d’expériences de cette première phase est l’objet du second numéro des publications Victoria Voice.

 

Le 2e phase du projet GIFT (2017-2018) était dédiée à la promotion de la réparation des victimes et de la prévention du phénomène.

Un retour d’expériences de cette seconde phase est l’objet du quatrième numéro des publications Victoria Voice.

 

En 2019, nous maintenons ce travail de soutien pour quelques jeunes filles du projet.

La majorité est désormais majeure et bénéficie d’un contrat jeune majeure avec l’Aide sociale à l’Enfance de Paris.

L’association a un agrément en tant qu’Administrateur ad hoc jusqu’à la fin 2019.

Le 29 janvier 2019, l’association est intervenue dans la cadre du Colloque du Centre de Victimologie pour Mineurs « prostitution et traite des Mineurs ».

Un film a été réalisé dans ce cadre avec une des jeunes filles du projet.

https://cvm-mineurs.org/page/colloque-2019-2020

 

Ce projet a bénéficié du soutien de la Fondation Provictimis, du Barreau de Paris et du Fond Interministériel pour la Prévention de la Délinquance (FIPD).